GT20 - S3 - Défendre la cause animale : trajectoires et modes d’action des militants

Thème:
GT20 - Études animales
Quoi:
session spécialisée
Quand:
mercredi 6 juil.   09:30 AM à 09:50 AM (20 minutes)
Où:
Discussion:
0
Depuis quelques années la contestation du traitement de l’animal, en particulier dans les pratiques d’élevage, s’organise à travers la création de structures dédiées et l’organisation d’actions dans l’espace public pour publiciser ces remises en cause. Cette contestation est d’abord portée par le secteur associatif, ce qui favorise une grande diversité de structures et de modes d’action. Globalement, le paysage associatif de défense de la cause de l’animal d’élevage en France, mais pas seulement, est structuré autour de deux grands pôles : l’un welfariste, prônant une amélioration du bien être de l’animal d’élevage, et le second abolitionniste, opposé à l’exploitation de l’animal par les humains. L’objectif de cette communication est de rendre compte de cette organisation du mouvement associatif à partir des trajectoires des militants. L’hypothèse est qu’il existe un lien entre les modes d’action des militants tels qu’ils sont organisés par les associations et leur histoire personnelle, le militantisme welfariste ou abolitionniste s’expliquant par des éléments de la biographie du militant. Cette recherche repose sur une enquête qualitative ; 32 entretiens semi-directifs ont été effectués auprès de militants de la cause animale au cours de l’année 2014-2015. Les résultats obtenus montrent que, selon ces 2 formes de militantisme, le processus de socialisation des individus à l’animal et à sa mise à mort a été nettement différencié.
Présentateur
Université Rennes 2, UMR 6590-ESO
enseignante-chercheure

Mon horaire

Ajouter à votre horaire