Conséquences écologiques des mouvements d’un prédateur au sein d’une communauté de proies

Thème:
Interactions trophiques
Quoi:
Talk
Quand:
vendredi 20 déc. 02:00 PM (15 minutes)
Où:
Salle EFG
Discussion:
0

La prédation peut avoir des effets directs sur les populations de proies, mais également des effets indirects lorsque les mouvements des prédateurs génèrent un risque de prédation perçu par les proies. Grâce à un suivi intensif des mouvements de renards arctiques de l’île Bylot, de suivis de la nidification et d’expériences, nous trouvons que l’activité des renards détermine la prédation de proies artificielles, qui sont davantage consommées dans les zones fortement utilisées par les renards. Nous trouvons également que les nids d’oiseaux considérés comme étant des proies accidentelles des renards (bernaches, limicoles, etc.) sont situés dans des zones rarement visitées par ceux-ci. Finalement, l’activité des renards est liée aux comportements anti-prédateurs des oies des neiges, qui prennent plus de risque dans les zones fortement fréquentées par les renards. Ainsi, ce projet permet de mieux comprendre les conséquences des mouvements des prédateurs dans une communauté fortement structurée par la prédation.


Mon horaire

Ajouter à Mon Horaire comme Favoris