Évaluation des effets des pesticides agricoles sur la performance reproductive d'un insectvore aérien en déclin

Thème:
Espèces nuisibles et pesticides
Quoi:
Talk
Quand:
vendredi 20 déc.   03:25 PM à 03:40 PM (15 minutes)
Où:
Salle CD
Discussion:
0

Le papillon de la légionnaire uniponctuée, Mythimna unipuncta (Lepidoptera, Noctuidae) migre chaque printemps des États-Unis vers le Québec de manière aléatoire. Voraces et polyphages, les chenilles du papillon peuvent causer des pertes de rendements importantes pour les producteurs agricoles. Actuellement, le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) suit l’arrivée des papillons sur le territoire québécois avec des pièges à phéromones sexuelles et base donc ses alertes sur des captures de mâles. Le RAP a toutefois de la difficulté à corréler les captures de papillons mâles aux dommages subséquents observés sur les cultures. Parce que ce sont les femelles qui sont la source des chenilles ravageuses, il est essentiel de documenter la biologie et l’écologie des femelles migratrices printanières. En 2018 et 2019, un total de 55 pièges contenant un attractif alimentaire synthétique permettant de capturer des mâles et des femelles ont été installés sur 11 sites québécois. Les captures révèlent que les femelles printanières arrivent en moins grands nombres que les mâles et que le sex-ratio varie grandement dans le temps, ainsi que d’un site à l’autre. De plus, la dissection des femelles a permis de découvrir qu’elles ont atteint la fin de leur processus de ponte lorsqu’elles arrivent au Québec. Ces expériences ont également permis de confirmer qu’il y a toujours deux générations de M. unipuncta au Québec, ce qui est particulièrement pertinent dans un contexte de changements climatiques.


Mon horaire

Ajouter à votre horaire