La distribution des organismes polyploïdes: une question de taille?

Thème:
Biologie de l'organisme
Quoi:
Talk
Quand:
jeudi 19 déc. 08:45 AM (15 minutes)
Où:
Salle EFG
Discussion:
0

Les organismes polyploïdes sont fréquemment distribués en hautes latitudes. Ce patron étant présent chez les plantes comme chez les animaux, il suggère des facteurs communs qui expliquent cette distribution différentielle. Le complexe d’espèces Daphnia pulex est une composante importante des écosystèmes d’eau douce des régions arctiques et subarctiques, qui inclut de nombreux clones diploïdes et triploïdes. Un gradient de ploïdie avec la latitude est observé chez les membres de ce complexe, où les clones diploïdes représentent presque la totalité des clones en milieux tempérés, la moitié des clones au subarctique et une minorité des clones en arctique. Ceci suggère un avantage de la polyploïdie dans les habitats froids. L’objectif de cette étude est de contraster la tolérance thermique des clones en fonction de la ploïdie et de la latitude. J’ai mesuré le CTmax, soit la température à laquelle l’homéostasie générale cesse de fonctionner, et la taille corporelle sur des daphnies échantillonnées sur le terrain et élevées en laboratoires. Les analyses de CTmax de 26 clones échantillonnés à Churchill, Manitoba, montrent que la tolérance thermique des daphnies diploïdes est plus élevée que les triploïdes (CTmax de 34,2°C et de 33°C, respectivement). Il est possible que le CTmax plus faible des clones triploïdes soit dû à leur taille corporelle plus élevée. Je contraste ces résultats avec ceux obtenus en laboratoire où j’ai mesuré le CTmax et la taille de 18 clones provenant de latitudes diverses, élevés à 16°C et 20°C.


Mon horaire

Ajouter à Mon Horaire comme Favoris