La répétabilité de la position sociale chez le guppy et ses implications face au parasitisme

Quoi:
Poster session
Partie de:
Quand:
11:30, vendredi 20 déc. 2019 (1 heure)
Pauses:
Dîner   12:30 PM à 01:30 PM (1 heure)
Où:
Salle ABCD
Discussion:
0

La transmission de parasite est un processus principalement déterminé par le comportement social de l’hôte. La probabilité de transmission est directement liée au taux de contact entre les individus et à leur statut immunitaire, soit leur niveau de vulnérabilité face à une infection. En se regroupant, les animaux occupent différentes positions sociales qui sont associées à des coûts et des bénéfices. Cette position, déterminée par le nombre d’associations entre les membres d’un groupe et leur fréquence, peut avoir un impact considérable sur la propagation de parasites. La stabilité de la position sociale ainsi que la relation entre celle-ci et le statut immunitaire des individus demeurent peu étudiés, malgré leur pertinence dans les modèles de prédiction de transmission parasitaire. Les analyses de réseaux sociaux nous permettent d’explorer les hétérogénéités engendrées par les associations sociales non-aléatoire entre individus et de comprendre si et comment la position sociale varie selon le statut immunitaire. Le but de mon projet est de déterminer si la position sociale chez le guppy (Poecilia reticulata) est un trait individuel répétable et quelle est la relation entre celle-ci et le statut immunitaire. Pour ce faire, j’utiliserai la position sociale de guppies dans trois groupes différents pour déterminer la répétabilité de ce trait. Ensuite, j’associerai les valeurs de tolérance et de résistance au parasitisme de ces mêmes individus pour déterminer s’il existe une corrélation entre leur statut immunitaire et leur position sociale.

Mon horaire

Ajouter à Mon Horaire comme Favoris