Test de l’hypothèse du syndrome de dispersion dans un paysage naturellement fragmenté

Thème:
Connectivité
Quoi:
Talk
Partie de:
Quand:
jeudi 19 déc. 12:05 PM (15 minutes)
Pauses:
Dîner   12:20 PM à 01:30 PM (1 heure 10 minutes)
Où:
Salle AB
Discussion:
0
Dans un contexte de fragmentation des habitats, la dispersion des individus est un des facteurs clés pour comprendre les changements écologiques en cours. Le syndrome de dispersion prédit que les déplacements inter-parcellaires des individus ne sont pas aléatoires, mais résultent de l’interaction entre phénotype et caractéristiques de l’habitat. À l’aide de marqueurs moléculaires (SNPs), nous avons assigné 268 souris sylvestre à leurs populations d’origine afin de distinguer les individus disperseurs des résidents. Nous montrons des liens entre dispersion et certains traits comportementaux et morphologiques, ainsi qu’avec des caractéristiques populationnelles et paysagères typiques des parcelles de départ et d’arrivée.

Mon horaire

Ajouter à Mon Horaire comme Favoris