11.00  Le rôle du musée public dans la fête traditionnelle de la Semaine sainte espagnole : les cas de Valladolid et Murcie?

Il sera question, dans cette communication, de s’interroger sur la valeur dévotionnelle des œuvres d’art dans les musées public des Beaux-arts.

A travers les cas des Pasos de la Semaine Sainte du Musée National de Sculptures de la ville de Valladolid et du Musée Salzillo à Murcie ( Espagne), nous verrons comment ce type particulier d’objets remplit toujours la fonction religieuse qui lui a été assigné à l’origine. 

Ces ensembles de chefs-d’œuvre de la sculpture en bois polychrome espagnole, créés par les plus grands imagineros des 17e et 18e siècle, représentent à travers leur mise en scène les étapes de la Passion du Christ. Durant la Semaine Sainte catholique, ils sont sortis en procession par des confréries religieuses centenaires.

Comment alors concilier leur conservation et la fonction religieuse qui leur est donnée durant les festivités ?

Nous nous emploierons, alors, à retracer les différentes étapes de la patrimonialisation des œuvres et l’histoire des institutions dans lesquelles elles sont conservées, afin de tenter de circonscrire leur statut pluriel.

Elles sont en effet exemplaires de la jonction entre patrimoine religieux et patrimoine culturel, qui semblent se confondre, alors même que les œuvres sont exposées dans des musées publics. Nous verrons comment le « transfert de sacralité » de religieux à patrimonial, qui serait à l’œuvre lors de l’entrée d’un objet d’origine spirituelle au musée, peut être fluctuent. D’autant plus que les festivités de la Semaine Sainte espagnole ont un fort pouvoir d’attraction touristique et que les différents acteurs en charge bénéficient des retombées des multiples valeurs de ces Pasos

Participant
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
PhD Candidate

My Schedule

Add to Your Schedule