Patrimoines contestés : réceptions locales, discours, stratégies (études de cas en Bosnie, Irak, Palestine, Syrie, Liban)

Themes:
Heritage Changes PoliticsHeritage in Conflicts
What:
Regular session
When:
Monday Jun 06   09:00 AM to 12:30 PM (3 hours 30 minutes)
Discussion:
0

Dans le cadre d’une réflexion pluridisciplinaire croisant anthropologie, archéologie, architecture, géographie, histoire, politologie, cette séance propose des lectures empiriques du patrimoine matériel et immatériel en situation conflictuelle. Le patrimoine sera interrogé en tant que construction sociale à valeur symbolique, catalyseur d’appropriation et/ou de fabrications identitaires et objet de discours mémoriels.  

Dans des contextes politiques autoritaires, et où la contestation et le conflit s'expriment sur des modes violents, le patrimoine est un instrument d'imposition et de remise en cause de la domination. C'est pourquoi il est susceptible d'être vecteur et objet de provocation, de contentieux et de violence. Il devient enjeu de légitimation de groupes antagonistes, levier d’une appropriation contestée de l’espace et du social par des pouvoirs coercitifs, que ceux-ci se situent dans la temporalité immédiate du combat ou dans le long terme du pouvoir institutionnalisé ou aspirant à le devenir.  

Dans une phase ultérieure de construction étatique post-conflit, les pouvoirs en place s'efforcent, par la patrimonialisation, d'établir un compromis entre tous les acteurs autour d’idées fédératrices. Les processus de patrimonialisation appliqués à des objets ou à des réalités culturelles ou idéelles constituent une étape essentielle dans la construction des récits historiques officiels ou non et dans la formation des politiques patrimoniales. Mais entre histoire et politique, l es discours patrimoniaux et mémoriels s'érigent en concurrents.  

Les espaces et sociétés présentés dans la séance ont en outre en commun, au delà de leurs spécificités , de connaître ou d’avoir connu le phénomène communautaire géré sur un mode traumatique et catégorique. Directement affecté par l’exacerbation des communautarismes fondés sur l’exclusion identitaire, le patrimoine n’est pas ce qui fait sens commun, admis à l’échelle d’une société plurielle, mais identifiant communautaire niant l'égalité de l'Autre au sein d'un même espace socio-politique.  

À partir de cas d’études relatifs à la Bosnie, l’Irak, le Liban, la Palestine et la Syrie, la notion de patrimoine, sa compréhension et son instrumentalisation seront mis en perspective. La séance propose d’examiner les réceptions locales face à des situations traumatiques, les stratégies d’appropriation, d’accommodement, de contournement ou de dépassement du ou des processus de patrimonialisation. Elle abordera également la question des reconfigurations sociales, culturelles et mémorielles autour du ou des patrimoines structurants dans les sociétés de l’après-conflit ou du conflit toujours possible.
Table ronde organisée dans le cadre du programme de recherche IFPO/AUF Agence universitaire de la francophonie.

Moderator
Institut français du Proche-Orient
Chercheure
Moderator
Institut Français du Proche Orient, Jordanie
Chercheure

Sub Sessions

My Schedule

Add to Your Schedule